Découvert dans une boite d’archive, un modèle de réponse subtil, courtois et pourtant administratif !

Le 5 Juillet 1756, à l’ Orient, le sieur G.…….. J

( malgré les siècles nous ne donnons pas dans l’ indiscrétion) écrit :

« Madame,
Rien ne me serait plus agréable que de déférer à la demande que vous me faites d’une place d’ écrivain dans nos bureaux ou bien nos vaisseaux, en faveur d’ un jeune homme auquel vous paraissez vous intéresser particulièrement mais le nombre particulier que j’ ai dans l’ attente de ces sortes de postes étant plus grand qu’il ne me le faut d’ ici à quelques années, il ne m’ est pas possible, madame, de pouvoir vous satisfaire . Je vous supplie d’ être persuadée du regret que j’ en ai autant par rapport aux talens que vous m’ assurez  que possède votre protégé que pour manquer une occasion aussi flatteuse de vous convaincre du respect avec lequel j’ ai l’ honneur d’ être,

Madame
Votre très humble et  très obéissant serviteur

XXX »

Qui était cette solliciteuse, son protégé ? nous n’ en savons rien. Le lien avec Bourbon? ce document se trouve aux ADR, et il s’agit d’une demande pour être  écrivain, éventuellement, à bord d’un vaisseau ….alors imaginons ! Et rêvons à de telles réponses !

Laurence NOËL

©  L NOËL

TEXTES  ET DOCUMENTS SOUMIS À L’AUTORISATION DES AUTEURES AVEC CITATION DE L’ URL DU BLOG

Advertisements