Voici une moisson de prénoms glanés au cours de mes pérégrinations aux ADR.

 

Athanasie, Astellie, Argine, Apollonie, Ascélie, mais aussi
Thérèse Vitaline, Généreuse, Emélégède,

Bazilique, Célérine, Bertilde, Prudence, Solitaire, Quartille, Aubierge, Emélie, Félixienne et Tranquille et puis carrément étrange Armélagille (LAURET1813)

Marÿ Hurlutette …(HOARAU, an 13) et Marÿ Armoisine (encore une HOARAU toujours en l’ an 13).

Du côté des garçons, c’ est aussi pas  mal :

Oldéric, Cresseant ou Crescent, Furcy, Déroncé, Eslien, Wolcenay, Docité,  Calvin, Silver, Belony, et puis Prudent, Joyeux, Pacifique.
J’ aime Garnisson, Damas, Oldé ainsi que Oldéric !
Nos aïeux avaient de l’ imagination ! et les officiers de l’ état civil étaient moins « administratifs ».

Ces prénoms inhabituels sont aussi une forme de « trésor » du passé !

Laurence Noël

L’histoire des prénoms est toujours intéressante en généalogie.

Ils nous ont souvent servi de fil d’Ariane, pour confirmer nos « intuitions ». Au tout début, en attente  des actes  d’état civil, la transmission   de  prénoms identiques de père en fils  nous a permis de les  relier au Ricquebourg. Cela s’est révélé tout à fait juste ensuite, à la lecture des registres ; les prénoms des enfants de « père inconnu » ont parfois aussi donné bien des pistes concordant avec leur filiation (à suivre).

Quand aux prénoms devenant des patronymes, à l’histoire bien plus complexe, vous pourrez en découvrir quelques uns au fil de ce blog.

Sabine Noël

© S & L NOËL  TEXTES  ET DOCUMENTS SOUMIS À L’AUTORISATION DES AUTEURES

Publicités