indianship 1732

indianship 1732

George Noël arrive donc en avril 1704 sur l’île Bourbon avec le capitaine John Bowen. Son nom fait partie de  la liste des « forbans repentis  » établie par Antoine Boucher ( BN, Paris, Mss.). Il débarque avec Guy Dumesgnil d’Arrentières flamand de nation, Joseph de Guigné de Saumur,  Pierre Pradeau de Bordeaux, Robert Tarby d’Edimbourg,  qui feront souche aussi dans l’île. Théoriquement, le commerce entre les colons  et les flibustiers était interdit par le gouverneur de l’époque Jean Baptiste de Villers. Mais ces derniers avaient coutume de se « rafraîchir  » dans l’île. Il semble que Bowen soit passé au moins deux fois dans l’île avant de  de profiter, avec certains de ses hommes, de l’amnistie accordée aux forbans repentis .

Le parcours de Bowen est connu de 1702 à 1704. Ou et comment notre ancêtre l’a t il rencontré ? George est dit horlogeur, et natif de Londres. Précisions qui ont leur  importance. Il a été capable de réparer une pendule et de fabriquer une montre, ce qui indique qu’il possède la maîtrise de ce métier. Il est probable donc, qu’il s’est embarqué  sur un Indianship de la « Old Lady » ou  East indian company . Quand ? nous ne le savons pas encore.

640px-British_East_India_Company_flag.svg
Drapeau de la British East india company

Sur quel navire marchand a t il été capturé ?  On peut penser que cela arrive entre 1700 et 1704.

Nous savons qu’entre  1702 et 1704, le Captain Bowen prendra au moins quatre vaisseaux marchands anglais ou écossais : le  » Speaker » ou  » Speaking Trumpet » ; le « Speedy return » et le  « Content »; et enfin  le  » Pembroke ».

A ce jour, les rôles de ces navires ne sont pas connus.

Il est évident  que George, par ses talents de métier  pouvait s’avérer précieux. Il savait lire, écrire et avait des connaissances en astronomie.  Il avait appris  le chemin du temps et des étoiles.Ce qui lui sauva probablement la vie.

George fut -t -il drossé à la côte sur le recif de St Thomas  avec les captifs  de Bowen pris au Captain   Conway du retour du Bengale ? Fut- il de ceux qui construisirent un fort à Maritan  sur  « une terre féconde bordant le fleuve  »  en 1701 ?  Faisait- il parti de l’équipage du Captain Drummond et de son brigantin ?  Alla -t -il à Surat et vit – il brûler le « Fortuné » et le « Speedy return  » ? Etait- il avec Booth ou North avant de rejoindre Bowen ?  Fit- il fortune au large de Cochin ? * Toutes questions qui sont pour l’istant sans réponse. On sait juste, qu’il mit pied à terre à l’île Bourbon avec le Captain Bowen  et une quarantaine d’hommes en avril 1704, aprés qu’ils se soient assurés la protection des habitants à force de présents.

(à suivre) in/: « Deux Noël for Christmas »

Sabine Noël

* Daniel DEFOE : Histoire générale des plus fameux pyrates , le grand rêve flibustier » éd. Phébus,2002. t 2 (Libretto)

© Sabine NOËL.

TEXTES ET DOCUMENTS SOUMIS À L’AUTORISATION DES AUTEURES

About these ads